Astronomie
... > Pour l'astronome débutant > L’astronomie pour l’astronome débutant

L’astronomie pour l’astronome débutant

Qui veut développer des connaissances de base relatives au ciel nocturne se doit tout d’abord d’acquérir un planisphère. Vérifiez bien lors de l’achat qu’il s’agit d’un planisphère destiné à la latitude à partir de laquelle vous allez mener vos observations. Avec son aide, vous pourrez identifier les constellations de n’importe quelle nuit durant l’année. Employez ce planisphère en corrélation avec un ou plusieurs manuels d’astronomie pour débutants, de manière à pouvoir identifier plus aisément les constellations et les planètes.

Lorsque vous sortirez pour vos tournées d’observation, équipé de votre planisphère et de votre manuel pour débutant, vous n’aurez besoin en plus que d’une torche à led rouge, de manière à pouvoir lire dans l’obscurité tout en préservant votre vision nocturne. Avec cet équipement de base, vous pourrez non seulement apprendre à reconnaître les constellations, mais aussi développer vos connaissances relatives aux planètes, explorer les comètes, la lune, les astéroïdes, les météorites, les étoiles et les différentes sortes d’objets stellaires.

Pour ceux qui souhaitent rejoindre un club d’astronomie ou discuter du sujet sur internet, dans un groupe ou sur un site de chat, j’en ai trouvé un excellent sur Yahoo : Starry Nights. Sur Starry Nights, vous pourrez échanger avec d’autres mordus d’astronomie et trouver la localisation de certains objets célestes auxquels vous n’aviez jamais pensé auparavant. Ces groupes se caractérisent par une camaraderie bien utile et vous pourrez vous y faire plein de nouvelles relations. Mais il vous faudra parler anglais !

Passer du temps sur des cartes et des guides constitue une autre piste intéressante. Ces documents vous révèleront des douzaines de formations et d’amas stellaires, de galaxies et de nébuleuses. Vous découvrirez les positions toujours changeantes des lunes de Jupiter et les phases ascendantes de Vénus. Vous pourrez identifier des douzaines de cratères, de plaines et de montagnes sur la lune. A condition de savoir ce que vous devez observer, et à cette condition seulement, vous verrez de très nombreuses étoiles binaires et vous suivrez les fluctuations d’intensité lumineuse des étoiles variables.

Planifiez à l’intérieur, chez vous, ce que vous ferez à l’extérieur. Étalez vos cartes et vos guides sur une grande table, définissez des objectifs d’observation correspondant aux capacités de votre équipement et prévoyez comment vous allez vous rendre à votre point d’observation. En d’autres termes, organisez vos expéditions avant de vous précipiter dans la nature nocturne.

Il vous faudra aussi engranger quelques connaissances relatives aux coordonnées célestes, sur ce qu’elles signifient et comment vous pouvez les trouver. Les débutants peuvent être déroutés lorsqu’ils sont pour la première fois confrontés aux notions de déclinaison et d’ascension droite, les termes qu’emploient les astronomes pour définir des coordonnées dans le ciel.

Pourquoi les positions des étoiles qui se trouvent à des années lumières dans les profondeurs de l’espace sont-elles définies par un système de repérage lié à la latitude et la longitude terrestres? En fait, le système des coordonnées célestes, dont se sert fort bien l’astronomie moderne, est profondément ancrée dans la conception erronée du monde des anciens. Ces derniers croyaient que la Terre était immobile et constituait le centre de la création. Ils pensaient aussi que le ciel était exactement semblable à ce qu’il paraît : une hémisphère creuse située au-dessus de la Terre comme un dôme gigantesque. Qu’en était-il des étoiles? Selon Timon, dans le Roi lion, il s’agit de lucioles collées à ce grand fond bleu-noir, au-dessus de nos têtes.

Certains des anciens observateurs des phénomènes stellaires réalisèrent que la voûte céleste avec sa décoration d’étoiles devait constituer une sphère complète, puisqu’on ne voyait pas de limite à la base, quoique la voûte oscillât et tournât autour de la Terre une fois par jour. Une partie de la sphère céleste se couchait toujours derrière l’horizon occidental, tandis qu’une autre se levait toujours à l’est. Quel que soit le moment de la journée, la moitié de la sphère céleste se trouvait au-dessus de l’horizon, l’autre moitié en-dessous.

Les meilleures expressions sur L’astronomie pour l’astronome débutant

Pour imager L’astronomie pour l’astronome débutant, nous avons relevé
  • acheter planishpère stellaire
  • equipement astronome debutant
  • planisphere pour debutant
  • planisphere debutant
  • terme d'astronomie pour debutant
  • comme expressions les plus proches.

    Laisser un commentaire

    Les dernières expressions sur L’astronomie pour l’astronome débutant

    Pour imager L’astronomie pour l’astronome débutant, nous avons relevé
  • acheter planishpère stellaire
  • equipement astronome debutant
  • planisphere pour debutant
  • planisphere debutant
  • terme d'astronomie pour debutant
  • comme expressions les plus récentes.
    Top